Arbrealettres

Poésie

TEMPETE (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016



TEMPETE

La mer frappe l’écueil
Sous un ciel tout en deuil
Des nuages dérivant
Sous le souffle du vent
La tempête qui déracine
L’arbre sur la côte agitée
Arrache cette fleur bleutée
Sur sa longue tige marine.

(Jean-Baptiste Besnard)

Illustration

4 Réponses vers “TEMPETE (Jean-Baptiste Besnard)”

  1. Mireille Gaglio said

    Ce texte m’en rappelle un que j’ai écrit, il y a bien longtemps:

    Tempête en mer

    Une boule de feu a sombré sur la mer,
    L’obscurité a envahi la terre ;
    La mouette, apeurée,
    A lancé son cri.
    Et soudain, l’écume a jailli,
    L’eau s’est réveillée
    L’éclair l’a illuminée,
    Le tonnerre a grondé :
    Les éléments, déchaînés,
    Ont battu les bateaux
    Qui se trouvaient sur l’eau ;
    Les ont brutalisés, malmenés.
    Tous les gens, effrayés,
    Ont crié, ont prié…
    Et tout à coup,
    Comme elle était venue,
    La tempête s’est calmée.
    La mer sombre et grise
    Est redevenue bleue.
    Les nuages se sont enfuis ;
    La paix a de nouveau régné.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :