Arbrealettres

Poésie

En vieillissant (Pascal Quignard)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2016



En vieillissant il devient de plus en plus difficile
de s’arracher à la splendeur du paysage qu’on traverse.
La peau usée par le vent et par l’âge,
distendue par la fatigue et les joies,
les différents poils, larmes, gouttes; ongles et cheveux
qui sont tombés par terre comme des feuilles ou des brindilles mortes,
laissent passer l’âme qui s’égare de plus en plus souvent à l’extérieur de la peau.
Le dernier envol n’est à la vérité qu’un éparpillement …

(Pascal Quignard)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :