Arbrealettres

Poésie

Qu’un mot puisse être perdu (Pascal Quignard)

Posted by arbrealettres sur 3 mars 2016



Qu’un mot puisse être perdu,
cela veut dire: la langue n’est pas nous-mêmes.
Que la langue en nous est acquise,
cela veut dire: nous pouvons connaître son abandon.
Que nous puissions être sujets à son abandon,
cela veut dire que le tout du langage
peut refluer sur le bout de la langue.
Cela veut dire que nous pouvons rejoindre l’étable
ou la jungle ou l’avant-enfance ou la mort.

(Pascal Quignard)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :