Arbrealettres

Poésie

Archive for 4 mars 2016

Elsa au miroir (Louis Aragon)

Posted by arbrealettres sur 4 mars 2016



William Schneider femme Miroir 7e2f [800x600]

Elsa au miroir

C’était au beau milieu de notre tragédie
Et pendant un long jour assise à son miroir
Elle peignait ses cheveux d’or Je croyais voir
Ses patientes mains calmer un incendie
C’était au beau milieu de notre tragédie

Et pendant un long jour assise à son miroir
Elle peignait ses cheveux d’or et j’aurais dit
C’était au beau milieu de notre tragédie
Qu’elle jouait un air de harpe sans y croire
Pendant tout ce long jour assise à son miroir

Elle peignait ses cheveux d’or et j’aurais dit
Qu’elle martyrisait à plaisir sa mémoire
Pendant tout ce long jour assise à son miroir
A ranimer les fleurs sans fin de l’incendie
Sans dire ce qu’une autre à sa place aurait dit

Elle martyrisait à plaisir sa mémoire
C’était au beau milieu de notre tragédie
Le monde ressemblait à ce miroir maudit
Le peigne partageait les feux de cette moire
Et ces feux éclairaient des coins de ma mémoire

C’était un beau milieu de notre tragédie
Comme dans la semaine est assis le jeudi
Et pendant un long jour assis à sa mémoire
Elle voyait au loin mourir dans son miroir
Un à un les acteurs de notre tragédie

Et qui sont les meilleurs de ce monde maudit
Et vous savez leurs noms sans que je les aie dits
Et ce que signifient les flammes des longs soirs
Et ses cheveux dorés quand elle vient s’asseoir
Et peigner sans rien dire un reflet d’incendie.

(Louis Aragon)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Illustration: William Schneider

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je serai jardinier (Attila Joszef)

Posted by arbrealettres sur 4 mars 2016



 

Je serai jardinier

Je serai jardinier : des arbres à cultiver,
au lever du soleil moi aussi me lever,
n´avoir rien pour m´inquiéter
sinon la fleur que j´ai plantée.

Chacune des fleurs que j´ai plantées
au rang des fleurs sera ma préférée,
même l´ortie, à la bonne heure,
tant elle sera vraie, ma fleur.

Pipe à la bouche, buveur de lait,
à bonne renommée je veillerai de près,
Le danger ne m´atteint plus guère,
je me suis mis moi-même en terre.

Il le faut vraiment, oui, vraiment,
et au levant et au couchant,
– quand le monde sera décombres,
qu´il y ait une fleur sur sa tombe.

(Attila Joszef)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les vers naissent comme les étoiles et les roses (Marina Tsvétaéva)

Posted by arbrealettres sur 4 mars 2016



Les vers naissent comme les étoiles et les roses,
Comme la beauté dont la famille ne veut pas,
Et aux couronnes et aux apothéoses,
Une seule réponse : mais d’où me vient cela?
Nous dormons — et à travers les dalles de pierre,
De l’hôte céleste percent les quatre pétales.
Sache-le, o monde! Le poète découvre dans ses rêves
La formule de la fleur et la loi de l’étoile.

(Marina Tsvétaéva)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai toujours ton cœur avec moi (Edward Estlin Cummings)

Posted by arbrealettres sur 4 mars 2016



J’ai toujours ton cœur avec moi
Je le garde dans mon cœur
Sans lui jamais je ne suis
Là ou je vais, tu vas…
Et tout ce que je fais par moi-même est ton fait…
Je ne crains pas le destin
Car tu es à jamais le mien
Je ne veux pas d’autre monde, car
Tu es mon monde, mon vrai…
Tu es tout ce que la lune a toujours voulu dire
Et tout ce que le soleil chantera
C’est le secret profond que nul ne connaît
C’est la racine de la racine
Le bourgeon du bourgeon
Et le ciel du ciel d’un arbre appelé vie
Qui croît plus haut que l’âme ne saurait l’espérer
Ou l’esprit le cacher…
C’est la merveille qui maintient les étoiles éparses.
Je garde ton cœur
Je l’ai dans mon cœur.

(Edward Estlin Cummings)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :