Arbrealettres

Poésie

Archive for 5 mars 2016

Parmi les heures qui tournent en rond (Michel Bourçon)

Posted by arbrealettres sur 5 mars 2016



parmi les heures
qui tournent en rond
sans laisser de trace
on essaie de voir
ce que les oiseaux semblent
vouloir extraire du ciel
l’ombre d’un feuillage
sur les pages d’un livre
et on finit par se détacher
du ciel de l’ombre
trop pesant pour aller plus loin
malgré le regard glissant ailleurs
tandis que le jour passant s’attarde
sur les jambes des femmes
trébuche et meurt
au bout de la rue
où les témoins restent là
sans comprendre.

(Michel Bourçon)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce qui importe dans la marche (David Le Breton)

Posted by arbrealettres sur 5 mars 2016



Ce qui importe dans la marche
ce n’est pas son point d’arrivée
mais ce qui se joue en elle à tout instant,
les sensations, les rencontres, l’intériorité,
la disponibilité, le plaisir de flâner…,
exister tout simplement, et le sentir.

(David Le Breton)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je connais tes artifices (Rabîndranâth Tagore)

Posted by arbrealettres sur 5 mars 2016



De peur que je n’apprenne à te connaître trop facilement, tu joues avec moi.
Tu m’éblouis de tes éclats de rire pour cacher tes larmes.
Je connais tes artifices.

Jamais tu ne dis le mot que tu voudrais dire.
De peur que je ne t’apprécie pas, tu m’échappes de cent façons.
De peur que je te confonde avec la foule, tu te tiens seule à part.
Je connais tes artifices.

Jamais tu ne prends le chemin que tu voudrais prendre.
Tu demandes plus que les autres, c’est pourquoi tu es silencieuse.
Avec une folâtre insouciance, tu évites mes dons.
Je connais tes artifices.

Jamais tu ne prends ce que tu voudrais prendre.

(Rabîndranâth Tagore)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration: Anne-Marie Zilberman

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Crois à l’amour (Rabîndranâth Tagore)

Posted by arbrealettres sur 5 mars 2016



Crois à l’amour, même s’il est une source de douleur.
Ne ferme pas ton coeur.
Non, mon ami, vos paroles sont obscures, je ne puis les comprendre.

Le cœur n’est fait que pour se donner avec une larme et une chanson, mon aimée.
Non, mon ami, vos paroles sont obscures, je ne puis les comprendre.

La joie est frêle comme une goutte de rosée, en souriant elle meurt.
Mais le chagrin est fort et tenace. Laisse un douloureux amour s’éveiller dans tes yeux.
Non, mon ami, vos paroles sont obscures, je ne puis les comprendre.

Le lotus préfère s’épanouir au soleil et mourir, plutôt que de vivre en bouton un éternel hiver.
Non, mon ami, vos paroles sont obscures, je ne puis les comprendre.

(Rabîndranâth Tagore)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :