Arbrealettres

Poésie

Lorsqu’on oublie soudain (Daïô)

Posted by arbrealettres sur 19 mars 2016



 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lorsqu’on oublie soudain l’esprit et l’objet à la fois,
La terre, les montagnes et les rivières annihilent toute préoccupation,
Le Corps d’Essence du Roi de la Loi apparaît tout entier.
Les gens d’aujourd’hui sont en face de lui,
Mais ils ne le savent pas.

(Daïô)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :