Arbrealettres

Poésie

Parce qu’ici, il y a de la lumière (Nasrudin)

Posted by arbrealettres sur 19 mars 2016


El_poder_de_la_vista_7

Le Mulla Nasrudin se livrait à un étrange manège devant les murs de sa maison.
Il regardait au sol tout en se déplaçant, et s’arrêtait parfois:
on aurait dit qu’il cherchait quelque chose.
Et comme il faisait cela depuis un moment,
son voisin qui l’observait, s’approcha:

– Bonjour Mulla, que fais-tu?
– Je cherche mes clés, je les ai perdues, répondit Nasrudin.
– Je vais t’aider à les chercher, proposa le Voisin.

Après quelques recherches infructueuses, le Voisin s’enquérit:

– Je ne trouve pas tes clés, Mulla. Est-ce bien ici que tu les as égarées?
– Non, je les ai égarées à l’intérieur de ma maison, répondit Nasrudin.
– Alors pourquoi les cherches-tu ici et pas dans ta maison? s’étonna le Voisin.
– Parce qu’ici, il y a de la lumière ! répondit le Mulla Nasrudin.

(Nasrudin)

4 Réponses vers “Parce qu’ici, il y a de la lumière (Nasrudin)”

  1. sophie said

    Le hasard ?
    Hier j’ai lu une autre version de ce conte…

    TOURNEZ VOTRE REGARD VERS L’INTERIEUR …
    Il était une fois une vieille dame qui avait laissé tomber son aiguille à coudre.
    Pendant qu’elle la cherchait dans son jardin, un homme qui passait l’aida dans ses recherches.
    Après quelque temps, ils n’avaient toujours pas retrouvé l’aiguille. L’homme demanda à la vieille dame l’endroit exact où elle avait laissé tomber l’aiguille.
     » Oh, je l’ai laissé tomber à l’intérieur de la maison « , répondit-elle. Etonné, il lui demanda pourquoi diable la cherchait-elle dans le jardin car, bien sûr, elle ne la trouverait jamais !
    Elle répondit qu’il faisait trop sombre dans sa maison, et que c’était la raison pour laquelle elle cherchait dehors, où il faisait plus clair.
    La plupart d’entre nous sont comme cette vieille femme – nous cherchons notre bonheur perdu à l’extérieur de nous-même.
    Nous avons le sentiment qu’il fait clair à l’extérieur, et que c’est là que se situe toute action ! Mais le bonheur ne peut pas être trouvé là.
    Il peut être trouvé dans le calme et la tranquillité à l’intérieur de nous-même.
    Le bonheur est notre condition naturelle, et la méditation notre état d’esprit naturel.
    C’est à nous de découvrir ce qui est déjà à l’intérieur de nous.

  2. Elba2 said

    j’ai cru comprendre qu’il n’y avait pas de « morale » aux contes soufis
    ils sont juste là pour nous déstabiliser et… nous faire rire
    de nous mêmes ?

    • arbrealettres said

      oui je pense que tu as raison, un peu comme les Koans Zen nous faire stopper notre Mental au profit … d’autre chose (((-:

      Christian 🙂

      ________________________________

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :