Arbrealettres

Poésie

Tu es incréé, incompréhensible, sans support (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2016



Tu es incréé, incompréhensible, sans support,
On ne Te connaît ni limites ni rives,

Tu es inaccessible au monde et aux Véda,
Tu transcendes l’univers entier,

Toi qui n’as ni demeure, ni village, ni maison,
Comment louerai-je tes qualités?

En Lui, ni forme, ni distinction, ni qualités, ni parure,
Ce Prince est sans dynastie!

Il n’est ni jeune homme, ni vieillard, ni enfant,
Et Il est à Lui-même son propre sauveur.

Dit Kabîr: réfléchissez-y,
que nul ne lui résiste,
Servez—Le de tout votre cœur et de toutes vos forces,
car Râm est présent dans tous vos membres.

(Kabîr)


Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :