Arbrealettres

Poésie

Archive for 22 mars 2016

Je suis pareil au cavalier (Rûmi)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2016



Je suis pareil au cavalier
monté sur un cheval sauvage

Dans le désert, le cheval court,
le mors aux dents

Il vole comme l’oiseau
pour se libérer de la cage

Mais la halte de ce coursier,
où est-elle, où est-elle?

(Rûmi)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Je recherche la chambre la plus profonde (António Ramos Rosa)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2016


 

Je recherche la chambre la plus profonde
où l’on ne sait rien.
Dans la tranquillité d’un mystérieux abandon,
avec l’autre visage
et le secret
dans sa nudité inexpugnable et silencieuse…

(António Ramos Rosa)

Illustration: Odilon Redon

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hâte-toi (Rûmi)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2016



Avec la puissance de l’aigle
et la noblesse du lion

Viens dans l’entrepôt de l’âme
avec des yeux qui ne soient pas avides.

Hâte-toi de te rendre là
où ne sont ni tôt, ni tard

Va vers les hauteurs,
là où n’existent ni haut ni bas.

(Rûmi)

Illustration: Cyn McCurry

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Si tu es la mer (Rûmi)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2016



Si tu es la mer,
je suis le poisson

Si tu es le désert,
je suis ta gazelle

Remplis-moi de ton souffle,
je dépends de ton souffle

Je suis ton hautbois,
ton hautbois, ton hautbois.

(Rûmi)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Le vent traverse le vide (Keizan)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2016



 

Estampes   (46) [1280x768]

Le vent traverse le vide du firmament,
Les nuages surgissent au creux de la montagne.
Aucune préoccupation affective pour la Voie
Ni pour les affaires du monde!

(Keizan)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Seul, accoudé au garde-fou (Daïô)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2016



 

Li K'o-jan. Femme sous un bananier (non non elle ne tient pas un portable! lol!) [1280x768]

Seul, accoudé au garde-fou, je demeure là jusqu’au crépuscule.
Des milliers de pics sont contenus dans une particule.
L’obscurité dans laquelle la brume stagne et le brouillard emprisonne,
Combien de personnes peuvent y voir clair ?

(Daïô)

Illustration: Li K’o-jan

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La glace (Matsunaga)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2016



Quand elle fond,
La glace avec l’eau
Se raccommode.

(Matsunaga)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

L’hiver fou et les longues nuits (Rûmi)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2016



L’hiver fou et les longues nuits
sont venus.

Nous sommes ici, la nuit est sombre
et la passion longue.

Nous n’avons pas envie de dormir,
notre coeur est devenu fou:

Celui qui a un coeur,
comment resterait-il tranquille?

(Rûmi)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De mon mystérieux voyage (Charles Van Lerberghe)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2016



De mon mystérieux voyage
Je ne t’ai gardé qu’une image,
Et qu’une chanson, les voici :
Je ne t’apporte pas de roses,
Car je n’ai pas touché aux choses,
Elles aiment à vivre aussi.

Mais pour toi, de mes yeux ardents,
J’ai regardé dans l’air et l’onde,
Dans le feu clair et dans le vent,
Dans toutes les splendeurs du monde,
Afin d’apprendre à mieux te voir
Dans toutes les ombres du soir.

Afin d’apprendre à mieux t’entendre
J’ai mis l’oreille à tous les sons,
Ecouté toutes les chansons,
Tous les murmures, et la danse
De la clarté dans le silence.

Afin d’apprendre comme on touche
Ton sein qui frissonne ou ta bouche,
Comme en un rêve, j’ai posé
Sur l’eau qui brille, et la lumière,
Ma main légère, et mon baiser.

(Charles Van Lerberghe)

Découvert ici: https://eleonoreb.wordpress.com/

 Illustration: Gustav klimt

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand je n’ai pas le cœur prêt à faire autre chose (Eudore Evanturel)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2016



Quand je n’ai pas le cœur prêt à faire autre chose,
Je sors et je m’en vais, l’âme triste et morose,
Avec le pas distrait et lent que vous savez,
Le front timidement penché vers les pavés,
Promener ma douleur et mon mal solitaire
Dans un endroit quelconque, au bord d’une rivière,
Où je puisse enfin voir un beau soleil couchant.

O les rêves alors que je fais en marchant,
Dans la tranquillité de cette solitude,
Quand le calme revient avec la lassitude !
Je me sens mieux.

Je vais où me mène mon cœur.
Et quelquefois aussi, je m’assieds tout rêveur,
Longtemps, sans le savoir, et seul, dans la nuit brune,
Je me surprends parfois à voir monter la lune.

(Eudore Evanturel)

Découvert ici: https://eleonoreb.wordpress.com/

Illustration: Mélusine Thiry

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :