Arbrealettres

Poésie

L’Enfance (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 24 mars 2016



L’Enfance

Oh comme elle est triste l’enfance
La terre s’arrête de tourner
Les oiseaux ne veulent plus chanter
Le soleil refuse de briller
Tout le paysage est figé

La saison des pluies est finie
La saison des pluies recommence
Oh comme elle est triste l’enfance
La saison des pluies est finie
La saison des pluies recommence

Et les vieillards couleur de suie
S’installent avec leurs vieilles balances
Quand la terre s’arrête de tourner
Quand l’herbe refuse de pousser
C’est qu’un vieillard a éternué

Tout ce qui sort de la bouche des vieillards
Ce n’est que mauvaises mouches vieux corbillards
Oh comme elle est triste l’enfance
Nous étouffons dans le brouillard
Dans le brouillard des vieux vieillards

Et quand ils retombent en enfance
C’est sur l’enfance qu’ils retombent
Et comme l’enfance est sans défense
C’est toujours l’enfance qui succombe

Oh comme elle est triste
Triste triste notre enfance
La saison des pluies est finie
La saison des pluies recommence.

(Jacques Prévert)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :