Arbrealettres

Poésie

Le mystère de l’absence (Ephraïm)

Posted by arbrealettres sur 26 mars 2016



Par une nuit si blanche
A veiller les yeux grands ouverts
Le mystère de l’absence
A bercer dans le creux
Que tu fis dans mon être
Le souvenir du feu
Et des mots d’espérance-
J’attends sans attendre
Car l’attente est partance
L’immobilité errance
Tes plaies mon bonheur
Et ton coeur la demeure où je vais-

Je ne sais pas ce que veut dire éternel
Car le temps me dure
Mais je sais que rien ne peut contenir
Le peu de chose
Que je sais d’elle-

(Ephraïm)

2 Réponses to “Le mystère de l’absence (Ephraïm)”

  1. Julie Larousse said

    C’est très beau !

    Apparemment,si j’ai bien compris le poème, cet Ephraïm est à nouveau célibataire.
    Alors si tu avais son numéro de portable par hasard 😉
    Ou à défaut, son adresse Email.

    • arbrealettres said

      Le mariage est souvent un lac orageux
      mais le célibat est presque toujours un abreuvoir boueux !???!
      Veinarde tu peux rentrer en monastère! lol!

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :