Arbrealettres

Poésie

Archive for 29 mars 2016

Seigneur le soleil noir abolit les oiseaux (Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2016



Seigneur le soleil noir abolit les oiseaux
Je me tiens dans mon angle un abandon final
Déjà et je suis rangé contre ton mur

(Jean Jouve)

Illustration: Gao Xingjian

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aime l’appauvrissement démesuré (Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2016



Aime l’appauvrissement démesuré
Le soubresaut final et l’immédiate aurore

(Jean Jouve)

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’oiseau dont les ailes sont trouées (André Schmitz)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2016



L’oiseau dont les ailes sont trouées
ne parvient plus à voler.
Il nous faudrait l’aimer davantage
et aimer fendre le ventre du vent.

Pour ouvrir un passage à l’oiseau :
que celui-ci puisse rejoindre feuillages et nuages d’un au-delà
duquel saluer la ville convoitée
et s’y laisser tomber en cas de fatigue extrême.

(André Schmitz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Henri Matisse

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aujourd’hui c’est la nuit (Marc Baron)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2016



Aujourd’hui c’est la nuit
le silence pour comprendre
ce qui n’est pas dit dans notre avancée quotidienne

L’indicible passe souvent par le poème
alors j’écris aveuglément
pour voir ce que l’évidence nous cache
dans le chemin paisible ou dévasté

(Marc Baron)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ne t’éloigne pas des beautés du jour (Marc Baron)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2016



Ne t’éloigne pas des beautés du jour

Elles te cherchent depuis le matin
quand la rosée donne à l’herbe sa respiration

Quand tu te lèves pour ouvrir les vannes de la rivière
et comprendre comment la clarté nous emporte

Les beautés du jour arrivent de partout
pour te guérir de ce qui meurt en toi

(Marc Baron)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Andrzej Malinowski

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mais déjà la fatigue aux reins de lilas (Lucien Noullez)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2016



Mais déjà la fatigue aux reins de lilas
tombe sur nous et laisse dans la cour
un voile de paroles.
C’est peut-être aujourd’hui parmi les phalènes
qu’un ange va venir annoncer le seigneur.
Il se fait au milieu des rires
une fissure imperceptible, un très léger
passage
offert au vide,
Comme si les lampes du festin,
les joutes des couverts et les éclats
de voix pouvaient ouvrir la porte
à la jeune beauté flambant dans son ivoire.

(Lucien Noullez)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand nous nous reverrons (Hannah Arendt)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2016



Sur un air de chanson populaire (Im Volksliedton)

Quand nous nous reverrons,
Les lilas blancs refleuriront,
Je t’envelopperai dans mes coussins,
Tu ne manqueras plus de rien.

Nous nous réjouirons
Que le vin âpre et sec,
Que les tilleuls qui sentent bon,
Nous trouvent encore l’un près de l’autre.

Quand les feuilles tomberont,
Nous nous séparerons,
À quoi bon nous agiter ?
Il nous faudra l’endurer.

***

Sehn wir uns wieder,
blüht weißer Flieder,
Ich hüll dich in Kissen,
Du sollst nichts mehr missen.

Wir wollen uns freun,
Dass herber Wein,
Dass duftende Linden
Und noch beisammen finden.

Wenn Blätter fallen,
Dann lass uns scheiden.
Was nützt unser Wallen?
Wir müssen es leiden.

***

In the Manner of a Folk Song

When we meet again
White lilac will bloom.
I’ll wrap you in pillows
And you will want nothing.

We’ll be happy again,
The light, dry wine
And redolent linden will
Find us side by side.

When the leaves fall
Then we’ll be parted.
What does wandering mean?
We must suffer it.

(Hannah Arendt)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le poème ne se mesure pas à sa longueur (José Àngel Valente)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2016



Le poème ne se mesure pas
à sa longueur, mais à
sa capacité à engendrer,
hors de toute mesure, la durée.
Dialogue avec le corps
dans le corps, dans la matière
corporelle (âme-corps) comme totalité.
Écrire depuis l’attente,
non à partir du dire,

mais de l’écoute de ce
que les mots vont dire

(José Àngel Valente)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration: Alain Gagnon

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Une fois que tout sera en place (Marianne Williamson)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2016



 

L’ego dit : « Une fois que tout sera en place, je serai en paix. »
L’Esprit dit : « Trouve la paix et tout sera en place. »»

***

Ego says, “Once everything falls into place, I’ll feel peace.”
Spirit says, “Find your peace, and then everything will fall into place.”

(Marianne Williamson)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :