Arbrealettres

Poésie

Ayant renoncé aux yeux (Pierre Jean-Jouve)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2016



Ayant renoncé aux yeux, nuit plus qu’obscure,
Aux mains ces vaines employées du monde
Au cœur ce sang,
Et à la bouche coupure saignante de la beauté
Et aux mots qui n’ont plus la magie ni l’éternité.

L’arbre se sauve en laissant tomber ses feuilles.

(Pierre Jean-Jouve)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :