Arbrealettres

Poésie

En dépit (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



En dépit des pierres
A figure d’homme
Nous rirons encore

En dépit des coeurs
Noués et mortels
Nous vivons d’espoir

Rien ne nous réduit
A dormir sans rêves
A supporter l’ombre

Il n’y a sur l’heure
Doute ni soupçon
D’une heure semblable

A jamais sur terre
Tout remue et chante
Change et prend plaisir

(Paul Eluard)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :