Arbrealettres

Poésie

Archive for 1 avril 2016

Plus profond le péché (Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



Plus profond le péché, plus vraie est la lumière
Et plus haute en drapeau
Flotte la connaissance admirable et brisée
À la hampe épuisée et qui recule noire.

(Jean Jouve)

Illustration: William Blake

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Que serait un homme pur sans luxure (Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



Que serait un homme pur sans luxure
Le soleil sans pluie et la fortune sans misère

(Jean Jouve)


Illustration: Franz von Stück

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’être est beau (Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



L’être est beau. Il est puissant comme l’enfer
Il est pur comme les montagnes azurées

(Jean Jouve)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Je me soumets tout à la fleur (Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



Tao

Je me soumets tout à la fleur sortie sans couleur ni parfum
Ni tige ni croissance ni vie ni sève ni amour ni sang
De la viduité dorée et de la pure émanation et de la vraie adoration
Qui est sous la lumière fauve la consommation du Rien
Par lequel Dieu m’a rejoint sur mon faible passage éphémère.
Je me soumets, je me soumets. Déjà je ne défends plus rien.

(Jean Jouve)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une ombre tient la clé (Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



Une ombre tient la clé sur la porte sinistre
C’est la prière elle soulève son sein beau
De créature sous la sombre apocalypse

(Jean Jouve)

Illustration: Gustav Klimt

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu me vois nu (Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



Tu me vois nu. J’accepte de mourir
J’accepte de briser le jet de ma poitrine
Et j’accepte d’aimer, j’accepte de pâtir
J’accepte d’échouer dans des hommes indignes
J’accepte de trembler : la clé de ces mystères
Sans que j’en sache rien, s’endort entre tes mains
Ma vie corrompue ignore prisonnière
Ce souffle qui fut mien lorsque tu l’as voulu

(Jean Jouve)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il faut partir et s’éloigner définitivement (Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



Il faut partir et s’éloigner
définitivement de tout ce qui enchaîne, êtres ou objets du monde sensible.
L’unique et le Vrai Amour, l’amour pour Dieu,
exclut toute attache à un être humain ou à soi-même

[…]

Ne plus aimer, ne plus trembler
Ne plus espérer, ne plus perdre

(Jean Jouve)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le phénomène poétique (Louis Emié)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



 

Alberto Quintero - (4)

Le phénomène poétique n’envisage point d’autre but :
établir un courant continu,
une complicité bénéfique et infinie
entre deux êtres humains qui s’ignorent,
un échange, une osmose.

(Louis Emié)

Illustration: Alberto Quintero

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans le port, à l’aube (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



Dans le port, à l’aube,
Une légère odeur d’oranges —
Bourrasques de mars.

***

The harbor at dawn:
The faint scent of oranges
On gusts of March wind.

(Richard Wright)

Illustration: Pierre-Antoine Poiteau

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le jour est si long (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



Le jour est si long,
Même les moineaux bruyants
Finissent par se taire.

***

The day is so long
That even noisy sparrows
Fall strangely silent.

(Richard Wright)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :