Arbrealettres

Poésie

Archive for 5 avril 2016

Sur ce rivage (Louis Emié)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2016


 


 

SONY DSC

Sur ce rivage où soupirent les dieux,
L’honneur d’aimer nous contraint d’être deux
Mais dans ce corps que cette main rassemble,

Qu’elle divise et qu’elle multiplie,
Quel est ce coeur que nous perdons ensemble
Et qui se cherche où le nôtre s’oublie ?

(Louis Emié)

Illustration: Susan Madsen

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je veux fuir ce pays extrême (Louis Emié)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2016



 

202 - Follow Me - 2007 80 x  40 cm - Aquarelle sur sable sur toile

Je veux fuir ce pays extrême
Mais où je vais nul ne se rend :
Je ne disparais qu’en moi-même
De moi-même encor m’entourant.

Je me bannis, je me dénude
Et j’écoute ma solitude
A toutes mes voix se mêler :

Est-ce moi que ce chant compose
Et dont il fait étinceler
La plus belle métamorphose?

(Louis Emié)

Illustration: Alain Chayer

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plume de moineau (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2016



Plume de moineau
Prise au barbelé rouillé ;
La chaleur grésille.

***

A sparrow’s feather
On a barb of rusty wire
In the sizzling heat.

(Richard Wright)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

Nuées d’oies sauvages (Yosa Buson)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2016



Nuées d’oies sauvages –
le champ devant ma porte
semble s’éloigner

(Yosa Buson)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Juste assez de gouttes (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2016



Juste assez de gouttes
Pour apporter l’odeur de soie
Des parapluies.

***

Just enough of rain
To bring the smell of silk
From umbrellas.

(Richard Wright)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | 3 Comments »

DÉLICE DU VIVANT (Louis Emié)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2016



 

Elena Kalis  4745_2ak [1280x768]

DÉLICE DU VIVANT
A Max-Pol Fouchet.

I
TOUTE la mer contre la nuit posée,
Toute la nuit contre tout le silence!
Et la pure et soudaine transparence
Des profondeurs, étoiles renversées…

Rumeurs d’appels, promesse de rosée,
Vents du matin portant sa délivrance!
Rien n’est offert puisque tout se dispense…
O charme exact de la forme exaucée!

II
Beau fruit d’aurore, ô feux de mille roses,
N’éclates-tu dans ce même jardin,
Sur cette mer qui chante son matin
Que pour moi seul dont déjà tu disposes ?

Ruissellement! C’est la métamorphose…
O jeune Azur, lucide et trop humain,
C’est le salut qui s’ouvre dans ta main
Et ta cadence en moi qui se propose…

O saint Royaume où seule n’a d’accès
Que la lumière et ses chastes excès,
Arbre d’or plein consumant sa substance,

Voici le jour, délice du vivant,
Et ce destin qui recouvre sa chance
Avec les dieux qui marchent dans le vent…

(III)
La mer encore et puis encor la route,
Ce ciel avide avec ses voix de vent,
Fidèle appel du monde revivant
Que l’arbre en fleurs, toutes flammes, écoute…

— O ma Prunelle, ô mon émoi, mon doute,
C’est la saison qui s’offre et qui se rend :
Clarté partout dans le vert et le blanc
Et dans le rose aussi — et dans moi toute…

Enfant, ma Lyre et son secret transport,
Mon arbre en fleurs, debout, là-bas, au bord
De la prairie et de la matinée,

Qu’es-tu pour moi ? La promesse, le gage ?
— Je ne suis rien que blancheur obstinée,
Ce don du dieu dont tu cherches l’image…

(Louis Emié)

Illustration: Elena Kalis

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tremble sur le mur (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2016



Tremble sur le mur
L’ombre de l’eau jaunâtre
Du lac au-dehors.

***

Trembling on the wall,
A yellow water shadow
From the lake outside.

(Richard Wright)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Un papillon jaune se pose (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2016



Un papillon jaune
Se pose sur l’écume de l’étang ;
Et les voici deux.

***

On the pond’s green scum
A yellow butterfly lights;
And then there are two.

(Richard Wright)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Mourir vivant (Louis Emié)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2016



Konstantin Kacev (4)

Mourir vivant
de tous ceux
que je fus.

(Louis Emié)

Illustration: Konstantin Kacev

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Ce visage (Louis Emié)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2016


 


Margarita Sikorskaia 2677

Ce visage a cherché dans l’air que je respire
Le masque dont la chair ne lui ressemble plus…
Avons-nous perdu le visage
Qu’un dieu choisit pour cet enfant ?…
Mille masques sur ma figure
Et je ne me ressemble plus…
Quel était dans le mien celui de mes visages
Qui m’exilait encor de ceux que j’avais eus?…

Mais ici je m’entends là-bas…
Pétrir d’un autre moi ce moi qui fut le mien…

Je suis, je me vois être, j’erre
A travers mon double enchanté…

(Louis Emié)

Illustration: Margarita Sikorskaia

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :