Arbrealettres

Poésie

Archive for 10 avril 2016

Oh!! Ce froid!!! (Jean-Yves Yven)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



Moi?…
Comment?…
Qui suis-je?…
Vous rendez-vous compte
De votre indiscrétion?…

Et vous?…
Qui êtes-vous?…
N’est-ce pas aussi curieux
De m’inquiéter de vous?…

Ou alors…
Prenons le temps,
Un long temps
Qui nous conduira
A ne plus être seul…
Qui nous obligera
A nous entendre…

Oh!! Ce froid!!!
Ce vide… Ce silence…
Ce désert
Autour de nous…

(Jean-Yves Yven)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Je t’apporte ce soir (Cécile Sauvage)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



Je t’apporte ce soir ma natte plus lustrée
Que l’herbe qui miroite aux collines de juin;
Mon âme d’aujourd’hui fidèle à toi rentrée
Odore de tilleul, de verveine et de foin;
Je t’apporte cette âme à robe campagnarde.
Tout le jour j’ai couru dans la fleur des moissons
Comme une chevrière innocente qui garde
Ses troupeaux clochetant des refrains aux buissons.
Je fis tout bas ta part de pain et de fromage;
J’ai bu dans mes doigts joints l’eau rose du ruisseau
Et dans le frais miroir j’ai cru voir ton image.
Je t’apporte un glaïeul couché sur des roseaux.
Comme un cabri de lait je suis alerte et gaie;
Mes sonores sabots de hêtre sont ailés
Et mon visage a la rondeur pourpre des baies
Que donne l’aubépine quand les mois sont voilés.
Lorsque je m’en revins, dans les ombres pressées
Le soc bleu du croissant ouvrait un sillon d’or;
Les étoiles dansaient cornues et lactées;
Des flûtes de bergers essayaient un accord.
Je t’offre la fraîcheur dont ma bouche était pleine,
Le duvet mauve encor suspendu dans les cieux,
L’émoi qui fit monter ma gorge sous la laine
Et la douceur lunaire empreinte dans mes yeux.

(Cécile Sauvage)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 8 Comments »

L’Imagination (John Keats)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



L’Imagination

Que l’Imagination toujours vagabonde ;
Plaisir jamais ne se trouve au logis :
Au toucher le doux plaisir fond
Comme bulles quand bat l’averse;
Que l’Imagination ailée s’envole donc
A travers la pensée dont l’horizon recule :
Ouvrez bien grande à l’âme la porte de la cage,
D’un bond, vers les nuées, elle prendra son essor.
Douce Imagination ! Donnez-lui liberté;

***

Fancy

Ever let the Fancy roam,
Pleasure never is at home :
At a touch sweet Pleasure melteth,
Like to bubbles when rain pelteth;
Then let winged Fancy wander
Through the thought still spread beyond he
Open wide the mind’s cage-door,
She’ll dart forth, and cloudward soar.
O sweet Fancy ! let her loose;

(John Keats)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ah, élan du souffle (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



Dans l’Ouvert, toutes choses se révèlent présences
Leur voie n’est point écoulement-épuisement
Présence à présence, elles se suscitent et s’élèvent
Transformant la marche droite et horizontale
En fumée bleue de l’accueil. Corps ailés tendus
Vers le clair et le haut, mouvement même du Tao

Ah, élan du souffle, pur jaillissement, chant!

(François Cheng)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le ciel envoie les oiseaux (Marguerite Clerbout)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



Le ciel envoie les oiseaux à celui
qui s’endort auprès des eaux tranquilles.

(Marguerite Clerbout)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Le bonheur de cette nuit vient de l’odeur des algues (Jean-Louis Rambour)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



Nous avançons, nous continuons,
la mer court au-dessus des vagues.
nous en sommes à le murmurer
sur le sable long en kilomètres,
frais et sombre;
Mais nous savons en nous donnant la main
que le bonheur de cette nuit
vient de l’odeur des algues

(Jean-Louis Rambour)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les arpenteurs du silence (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



Les arpenteurs du silence marchent parmi nous,
hiératiques, le sourire intérieur.
Ils tracent avec une délicatesse obstinée
les frontières de l’indicible.

(Michel Thion)

Illustration: Odilon Redon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

APAISEMENT (La Flûte de Jade)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



Kamisaka Sekka-1866-1942papillon

APAISEMENT

Les parfums du printemps et les rayons obliques du soleil traversent mes stores.
C’est l’heure où les bateliers commencent de faire bouillir le riz pour le repas du soir.
Des moineaux piaillent.
Un char grince.

Je bois, et mes soucis vont rejoindre les insectes ailés
qui bourdonnent dans le poudroiement vermeil du jardin.

(La Flûte de Jade)

 Illustration: Kamisaka Sekka

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il faut qu’il soit refondu et transformé (Hadewijch II)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



 

Djordje Prudnikoff -   (18)

Il faut qu’il soit refondu et transformé
Celui qui sans retour
Veut jeter l’ancre dans la belle Déité…
Louange ailée, pénétrez ciel
Et embrassez le Bien-Aimé !
Ses allées et venues m’ont désappris à la fois
La consolation et le chagrin,
La crainte, l’amour, le désir,
La connaissance et l’intelligence,
L’espoir, la jouissance

(Hadewijch II)

Illustration: Djordje Prudnikoff

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A TES YEUX DE SURPRISE MATINALE (Jean Orizet)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



 

A TES YEUX DE SURPRISE MATINALE

A tes yeux de surprise matinale
je veux m’étonner le premier

A tes lèvres de verveine
je veux boire encore ce rire ailé de gazelle

A tes cheveux de poivre blond
je veux renouveler ma soif

A ton ventre de jeune pêche
je veux attendre l’été mûrissant

Oreille contre coeur
Merveille pour merveille.

(Jean Orizet)

Illustration: Helene Beland

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :