Arbrealettres

Poésie

Archive for 11 avril 2016

Jeune en automne (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



 

Oiseau d'Argentine

Jeune en automne je disais : les oiseaux
sont dans l’imminente pensée
du départ

À mi-vie n’ai rien dit –
asservie
au gagne-pain

Grand âge – grand baragouin
avant l’adieu
de tout ce que l’on sait

***

Young in Fall I said: the birds
are at their highest thoughts
of leaving

Middle life said nothing –
grounded
to a livelihood

Old age – a high gabbling gathering
before goodbye
of all we know

(Lorine Niedecker)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vois ici (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



 

reflet de lune

Vois ici
l’influence
de l’inférence

Lune sur l’onde
du ruisseau

« Exception faite
et à moins que »

***

You see here
the influence
of inference

Moon on rippled
stream

« Except as
and unless »

(Lorine Niedecker)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Ah ton visage (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



 

Adam Tan   o1_500

Ah ton visage
mais seulement si
tu peux me tenir chaud

***

Ah your face—
whether
you can keep me warm

(Lorine Niedecker)

Illustration: Adam Tan

 

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Nous sommes comme les mers nous ont faits (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



 

Péninsule de Valdès

Nous sommes comme les mers
nous ont faits

une faim infinie

la grive même
sur le fil

***

We are what the seas
have made us

longingly immense

the very veery
on the fence

(Lorine Niedecker)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

J’ai marché le jour de l’an (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



 

Charles Webster Hawthorne Portrait of Miss Wilson, 1927

J’ai marché
le jour de l’an

près des arbres
que mon père disparu avait plantés

régulièrement le long
de la route

Chacun
parlait

***
I walked
New Year’s Day

beside the trees
my father now gone planted

evenly following
the road

Each
spoke

(Lorine Niedecker)

Illustration: Charles Webster Hawthorne

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Cousant une robe (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



 

William Wallace Gilchrist Jr  Girl Sewing a Party Dress

Cousant une robe

Le besoin
en ces jours plus courts

de bouger devant toi
drapée de douceur

ivre de couleur
au vent favorable

***

Sewing a dress

The need
these closed-in days

to move before you
smooth-draped
and color-elated

in a favorable wind

(Lorine Niedecker)

Illustration: William Wallace Gilchrist Jr

 ***

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il ne savait pas – comme l’araignée d’eau – (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



 

Il ne savait pas
– comme l’araignée d’eau –
arpenter la peau du lac
Il pêchait
la solitude

***

He could not
—like water bugs—
stride surface tension
He netted
loneliness

(Lorine Niedecker)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Avocette d’Audubon (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



 

l'Avocette d'Audubon l

À qui
laisserai-je
l’Avocette d’Audubon
au grand cadre de chêne
sur la grosse toile verte
au-dessus du coffre en cèdre
odorant cerclé de cuivre
chaudement astiqué
quand il me faudra quitter
ce couloir migratoire

(Lorine Niedecker)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ton érudition (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



chicorée bleue

Ton érudition
à la fleur
élégante

ma chicorée bleue
dans les friches aux confins
des fossés du campus

l’illumine

***

Your erudition
the elegant flower
of which

my blue chicory
at scrub end
of campus ditch

illuminates

(Lorine Niedecker)

Illustration

***

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Chanson du grillon (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



 

Chanson du grillon —
Qu’y a-t-il dans Le Soir —
Ton nom !
Gloire
ici

à ma porte
— pauvre chose douce
de la nuit.
Cela sonne
un peu.

(Lorine Niedecker)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :