Arbrealettres

Poésie

Quelle horreur la nuit de s’éveiller (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



Quelle horreur la nuit de s’éveiller
et de voir la lumière dans l’obscurité.
Le temps est blanc
les moustiques piquent
J’ai passé ma vie à rien.

La pensée cuisante. Que fais-tu, Rien du Tout,
à traîner avec la femme de Quelque Chose.
Vibrionner et brûler
c’est tout ce que je sais
J’ai passé ma vie à rien.

Polochonnée, capitonnée, pâle et poussive
je porte le fourbi domestique —
carpettes et assiettes
poissons et banquettes
J’ai passé ma vie sur rien.

***

What horror to awake at night
and in the dimness see the light.
Time is white
mosquitoes bite
I’ve spent my life on nothing.

The thought that stings. How are you, Nothing,
sitting around with Something’s wife.
Buzz and burn
is all I learn
I’ve spent my life on nothing.

I’m pillowed and padded, pale and puffing
lifting household stuffing—
carpets, dishes
benches, fishes
I’ve spent my life in nothing.

(Lorine Niedecker)

Illustration: Erica Hopper

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :