Arbrealettres

Poésie

Je rêvais d’une maison douce (Oleg Ibrahimoff)

Posted by arbrealettres sur 13 avril 2016



Je rêvais d’une maison douce
où des chats nonchalants
allongent les rêves
à pas de velours

(Oleg Ibrahimoff)

2 Réponses to “Je rêvais d’une maison douce (Oleg Ibrahimoff)”

  1. Ibrahimoff said

    9 années, longues années… Oleg Ibrahimoff a disparu et il me manque
    à toi mon papa

    • arbrealettres said

      IBRAHIMOFF, Oleg (?-13 janvier 2001), médecin, poète et prosateur

      … mais il est toujours présent au moins par la poésie pour nous et bien-sûr en tant que père encore plus Merci du témoignage

      Ch 🙂

      ________________________________

Répondre à Ibrahimoff Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :