Arbrealettres

Poésie

Chevaux : trois ; oiseau : un (Claude Roy)

Posted by arbrealettres sur 16 avril 2016



Franz Marc   the-red-horses

Chevaux : trois ; oiseau : un

J’ai trois grands chevaux courant dans mon ciel.
J’ai un seul petit oiseau, petit, dans mon champ.
Trois chevaux de feu broutant les étoiles.
Un oiseau petit qui vit d’air du temps.
Trois chevaux perdus dans la galaxie.
Un petit oiseau qui habite ici.
Les chevaux du ciel, c’est un phénomène.
Mais l’oiseau d’ici, c’est celui que j’aime.
Les chevaux du ciel sont de vrais génies.
L’oiseau dans mon champ, c’est lui mon ami.
Mais l’oiseau du champ s’envole en plein ciel,
rejoint mes chevaux, et je reste seul.
J’aimerais bien avoir des ailes.
Ça passerait le temps.
Ça passerait le ciel.

(Claude Roy)

 Illustration: Franz Marc

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :