Arbrealettres

Poésie

Fûtes-vous vrais, ou vaine rêverie (Paul Valéry)

Posted by arbrealettres sur 17 avril 2016



Fûtes-vous vrais, ou vaine rêverie,
Moments dorés de quelque autre saison,
Quand le bonheur de perdre la raison
Au sein charmant d’une chambre chérie

Faisait mon coeur courir vers la maison
Dans son feuillage offerte à la féerie,
Pour t’y cueillir, ardente pierrerie,
Extrême éclair de quelque pâmoison ?

Fûtes-vous vrais ou mes songes, Dimanches ?
Un grand amour m’accordait souriant
Sous plis de soie aux amples ombres blanches

Sa perle vive au sensible orient,
Et de ces jours d’une tendre coutume
Le temps n’était qu’encens qui se consume.

(Paul Valéry)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :