Arbrealettres

Poésie

N’ayant jamais fixé ma demeure (Ikkyû)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2016



 

Estampes   (11) [1280x768]

N’ayant jamais fixé ma demeure au bout de ma route
Je n’ai donc aucun chemin sur lequel je pourrais m’égarer.

(Ikkyû)

 

 

2 Réponses vers “N’ayant jamais fixé ma demeure (Ikkyû)”

  1. Lara said

    Intéressante façon de voir..
    N’y a -t-il pas des chemins qui ne mènent nulle part? 🙂

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :