Arbrealettres

Poésie

Archive for 24 avril 2016

Ce goût de feuilles qu’à Paris quand il a plu (Gilbert Cesbron)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2016



Paris-sous-la-pluie-  [800x600]

Ce goût de feuilles qu’à Paris
Quand il a plu,
si vous croyez qu’on en guérit
Ne l’ayant plus,

Si vous croyez qu’une autre ville
Peut aussi bien
Avec un seul arbre tranquille,
un banc, un chien,

Ouvrir les écluses du cœur
comme ceci,
Vous volez un peu de bonheur
De vivre ici.

(Gilbert Cesbron)

Illustration: Christophe Jacrot

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il suffit quelquefois (Gilbert Cesbron)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2016



Il suffit quelquefois
d’une chaise de fer
ou d’un arbre penché
ou de l’ombre d’un chien
pour pleurer sans raison
et retrouver la vie.

(Gilbert Cesbron)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Écoute donc en avril (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2016



 

American Green Tree Frog, Macro photography

American Green Tree Frog, Macro photography

 

Écoute donc
en avril
le fabuleux

fracas des grenouilles –
fret de nuit
dans la plaine

***

Get a load
of April’s
fabulous

frog rattle —
lowland freight cars
in the night

(Lorine Niedecker)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Écoute sur sa tombe de neige (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2016



Émilie Vast

Écoute
sur sa tombe de neige
le Vous
oh vous
des tourterelles tristes

***

Hear
where her snow-grave is
the You
ah you
of mourning doves

(Lorine Niedecker)

Illustration: Émilie Vast

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Paul quand les feuilles tombent (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2016



Paul
quand les feuilles
tombent

leur tiges
tapissent
l’allée

à la lumière
de la ronde tenue
la lune

joue
pour les feuilles
quand elles perdent

ces petites
choses ténues
Paul

***

Paul
when the leaves
fall

from their stems
that lie thick
on the walk

in the light
of the full note
the moon

playing
to leaves
when they leave

the little
thin things
Paul

(Lorine Niedecker)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parce que nous sommes sans nouvelles de l’étoile (Georges Schéhadé)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2016



Parce que nous sommes sans nouvelles de l’étoile
Les anges nous frappent avec de grands fers
Allumez-vous vivante sur les rivières
Quand l’éclair pousse les fleurs à la mort
Et laissez-moi votre rosée et votre cendre
– Ô bénie comme les flammes

(Georges Schéhadé)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comme un enfant d’autrefois (Georges Schéhadé)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2016



Comme un enfant d’autrefois dont le cri se perd
Dans un verger de pommes blanches
Quand la lune couvre tout de son amour
Je revois dans un miroir désert
Mes souvenirs avec des cannes blanches
Et je ne sais pas qui d’eux ou bien de moi
Est le plus à plaindre
Tellement les années sont cruelles

Lune légère ô miroir d’absence

(Georges Schéhadé)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur cette plage abandonnée (Georges Schéhadé)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2016



Sur cette plage abandonnée
Elle ne venait que pour s’en aller
Comme les vagues de la mer
Aujourd’hui le temps qui passe ajoute à sa beauté
L’ombre et le souvenir
– Que disait-elle tout bas
Quand elle mêlait les mots avec ses mains

Pauvre que j’étais
J’allais ainsi dans mes pensées
A la rencontre d’une absence
Tandis qu’à l’horizon soulevés par la brume
De grands arbres à mi-voix parlaient aux saisons

(Georges Schéhadé)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration: Alexey Steele

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elle a quitté la main de ses amis (Georges Schéhadé)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2016



Elle a quitté la main de ses amis
Pour un jardin tout bleu fermé
Où l’oiseau s’envole avec son nid

Yeux noirs cheveux noirs
Et maintenant toutes les beautés de l’ombre
Sur ses épaules

(Georges Schéhadé)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elle était plus vieille que le temps (Georges Schéhadé)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2016



Elle était plus vieille que le temps
Avec des mains de grande transparence
Et dans les yeux la tristesse du printemps

On l’a couchée sous le sable
Il y avait un peu de vent dans les arbres
Il n’y avait plus rien

Reste le souvenir de sa voix
Depuis qu’elle est dans ce pays lointain
Où toutes les femmes se ressemblent

(Georges Schéhadé)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :