Arbrealettres

Poésie

Au hasard des jours (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 5 mai 2016



Au hasard des jours
un adolescent se jette
du dixième étage, des insectes s’immiscent
entre mur et cloison
l’enfant retardé s’étonne d’un miroir
la page d’un cahier
est arrachée pour une tache
Ainsi s’épuise
lentement le temps

(Georges Bonnet)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :