Arbrealettres

Poésie

La nuit s’ouvre comme une amande (Francesca Y.caroutch)

Posted by arbrealettres sur 10 mai 2016



La nuit s’ouvre comme une amande
Les soleils crèvent sur les murs
et des étoiles de chair fraîche
vont s’accrocher à nos poitrines
Les plaies s’incrustent dans le sable
L’herbe folle de nos regards
redescend parfois jusqu’au coeur
Mais nous avons dans notre sang
l’odeur des pluies dans les forêts
Nous poursuivons dans les lits froids
la chute sans fin des silences

(Francesca Y.caroutch)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :