Arbrealettres

Poésie

Devons-nous achever l’impossible vendange (Louis Emié)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2016



 

Georgy Kurasov 31

Devons-nous achever l’impossible vendange
Quand la dernière grappe au coteau déserté
Ne vole même plus ce lambeau de clarté
Qui mûrit au seul nom de l’étoile et de l’ange ?

Nous avons cru longtemps au mutuel échange :
Cette âme qui nous fuit, ce dieu déshérité,
L’avions-nous, par la chair et le sang, mérité ?
Ce bras qui nous défend désarme qui nous venge…

— Nous sommes-nous trahis quand le char du vainqueur
N’était plus que poussière au fond de sa rumeur ?
Quand, de l’arbre-à-péchés dérobant la couronne,

Nous avons au Serpent ce fruit mûr arraché ?
Mais lui, le jeune dieu qui ne croit en personne,
Succombe à cette chair qui l’a toujours caché…

(Louis Emié)

Illustration: Georgy Kurasov

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :