Arbrealettres

Poésie

Dans la maison sonore (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 19 mai 2016




Je passais la nuit dans la maison sonore.
Ils sont nombreux à vouloir traverser les murs,
mais la plupart d’entre eux ne parviennent pas jusque-là :
ils sont submergés par les hurlements blancs de l’oubli.
Un chant anonyme est noyé dans les murs.
Des coups discrets qu’on ne veut pas entendre,
des soupirs prolongés,
mes anciennes répliques qui rampent orphelines.

(Tomas Tranströmer)

 

 

2 Réponses to “Dans la maison sonore (Tomas Tranströmer)”

  1. J’aime bien aussi celui- là. Toujours aussi étrange Tomas et c’est ça que j’aime..
    Par contre poème à ne pas lire seul le soir juste avant de dormir si on ne veut pas faire de cauchemars 😉

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :