Arbrealettres

Poésie

AVRIL ET SILENCE (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2016


 

AVRIL ET SILENCE

Le printemps est désert.
Un fossé de velours assombri
rampe à mes côtés
sans se mirer.

Les seules à briller
sont ces fleurs jaunes.

Mon ombre me porte
comme un violon
dans sa boîte noire.

Tout ce que je voudrais dire
reluit hors de portée
comme l’argenterie
chez l’usurier.

(Tomas Tranströmer)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :