Arbrealettres

Poésie

Archive for 27 mai 2016

La magicienne (José-Maria de Hérédia)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2016




En tous lieux, même au pied des autels que j’embrasse,
Je la vois qui m’appelle et m’ouvre ses bras blancs.
Ô père vénérable, ô mère dont les flancs
M’ont porté, suis-je né d’une exécrable race ?

L’Eumolpide vengeur n’a point dans Samothrace
Secoué vers le seuil les longs manteaux sanglants,
Et, malgré moi, je fuis, le coeur las, les pieds lents ;
J’entends les chiens sacrés qui hurlent sur ma trace.

Partout je sens, j’aspire, à moi-même odieux,
Les noirs enchantements et les sinistres charmes
Dont m’enveloppe encor la colère des Dieux ;

Car les grands Dieux ont fait d’irrésistibles armes
De sa bouche enivrante et de ses sombres yeux,
Pour armer contre moi ses baisers et ses larmes.

(José-Maria de Hérédia)

Illustration: Evelyn De Morgan

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un couple de libellules (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2016




Un couple de libellules
enchevêtrées
est passé dans un bruit d’ailes.

(Tomas Tranströmer)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tiens bon, rossignol! (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2016



Tiens bon, rossignol!
Cela remonte des bas-fonds –
nous sommes travestis.

(Tomas Tranströmer)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Vent immense et paisible (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2016



Vent immense et paisible
de la bibliothèque marine.
Où je peux reposer.

(Tomas Tranströmer)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

La mort se penche (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2016



La mort se penche
et écrit à la surface de la mer.
L’église respire de l’or.

(Tomas Tranströmer)

Illustration:Aïvazovski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Les pommiers étaient en fleurs (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2016




Des hommes-oiseaux.
Les pommiers étaient en fleurs.
La grande énigme.

(Tomas Tranströmer)


Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Qu’importe si la nuit à la fin se déchire (Louis Aragon)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2016



Qu’importe si la nuit à la fin se déchire
Et si l’aube en surgit qui la verra blanchir
Au plus noir du malheur j’entends le coq chanter
Je porte la victoire au coeur de mon désastre
Auriez-vous crevé les yeux de tous les astres
Je porte le soleil dans mon obscurité

(Louis Aragon)

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le menuet (Raymond Carver)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2016



Le menuet

Matins radieux.
Jours où je désire tant de choses que je ne désire rien.
Seulement ma vie, et rien de plus. N’empêche,
j’espère que personne ne s’amènera.
Mais si quelqu’un se présente, j’espère que ce sera elle.
Celle qui a de petites étoiles de diamant
à la pointe de ses chaussures.
La fille que j’ai vue danser le menuet.
Cette ancienne danse.
Le menuet. Elle le dansait
comme on doit le danser.
Et comme elle en avait envie.

***

The Minuet

Bright mornings.
Days when I want so much I want nothing.
Just this life, and no more. Still,
I hope no one comes along.
But if someone does, I hope it’s her.
The one with the little diamond stars
at the toes of her shoes.
The girl I saw dance the minuet.
That antique dance.
The minuet. She danced that
the way it should be danced.
And the way she wanted.

(Raymond Carver)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un jour (Christophe Bregaint)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2016



Un jour

On remerciera
L’éphémère
De ne pas nous avoir laissé

A nos agonies

Entre
Deux
Désirs

Se tenant en embuscade
Dans le vestiaire
Des certitudes

(Christophe Bregaint)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nul arrêt dans le chant (José Ensch)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2016



Nul arrêt dans le chant que conduit la tristesse des abeilles
La mer striée de nuit
ses roses sans reflet
que les vents révoltent dans la force du ciel
Ce chant formé sur la bouche des vagues
au sommet des fonds remontés
La tristesse des abeilles.

(José Ensch)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :