Arbrealettres

Poésie

STATUE (Bartolo Cattafi)

Posted by arbrealettres sur 30 mai 2016



STATUE

Pensées pétrifiées,
immobiles sur la dernière ride du front,
yeux ouverts sur de grandes distances,
statue des jardins,
des ponts, des carrefours, des pièces,
statue de frontière
partout immobile sur la dernière marche.

***

STATUA

Pensieri pietrificati
fermi all’ultima ruga della fronte
occhi aperti su grandi lontananze
statua dei giardini
dei ponti dei crocicchi delle stanze
statua di frontiera
ovunque ferma all’ultimo gradino.

(Bartolo Cattafi)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :