Arbrealettres

Poésie

Avant le printemps (Mario Luzi)

Posted by arbrealettres sur 4 juin 2016



Avant le printemps, mais peu avant,
se répand sa luminescence liquide
et cette clarté et ce halo sur les montagnes,
cette trépidation de l’air, cette vibration des images
au-delà de cette gaze
d’indicible décor de fête, qui les voile
et les ravive, cet éclat
de l’éphémère
exultant soudain de sa brièveté – veille,
veille que rien ne peut combler
d’aucun événement –
il y a
je ne sais en quel souvenir,
mais il y a lancée par l’herbe
cette note
de je ne sais quel perdu monocorde –
pense-t-elle atteinte dans toutes ses fibres.

***

Prima di primavera, ma poco,
si diffonde la sua acquosa luminescenza
e quel chiaro e quell’alone sui monti,
quel trepidare dell’aria, quel vibrare delle immagini
di là da quella garza
di indicibile festività, schermate
e accese da essa, quel fulgore
dell’effimero
esultante a un tratto di esserlo — vigilia,
vigilia incolmabile
di nessun avvenimento —
c’é
non so in quale ricordo,
ma c’è detta dall’erba
questa nota
di non so che perduto monocordio —
pensa lei raggiunta in tutte le cellule.

(Mario Luzi)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :