Arbrealettres

Poésie

Comme un aimant (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



Très tôt, donc, j’ai pris conscience que c’était la proximité de la mort
qui nous poussait dans cette ardente urgence de vivre,
et que surtout la mort était au-dedans de nous
comme un aimant qui nous tirait vers une forme de réalisation.

(François Cheng)

Illustration: Arnold Böcklin

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :