Arbrealettres

Poésie

Archive for 7 juin 2016

La vraie beauté (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



Relevant de l’être et non de l’avoir,
la vraie beauté ne saurait être définie comme moyen ou instrument.
Par essence, elle est une manière d’être, un état d’existence.

(François Cheng)

Illustration: James Sant

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RÊVEUSE au bord de l’eau (Paul Verlaine)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



RÊVEUSE au bord de l’eau
Tendrement soucieuse,
Entends chanter l’yeuse,
L’ajonc et le bouleau;

Admire le tableau
Naïf où la macreuse,
La sarcelle amoureuse
Parlent du renouveau;

Pénètre-toi du charme,
Sens monter une larme
Qui viendrait de ton coeur
À ce printemps qui muse,
Joie éparse et langueur :
Souris, petite muse.

(Paul Verlaine)

Illustration: James Jacques Joseph Tissot

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ô coeur, divin malaise (Paul-Jean Toulet)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



Ô mer, toi que je sens frémir
A travers la nuit creuse,
Comme le sein d’une amoureuse
Qui ne peut pas dormir;

Le vent lourd frappe la falaise…
Quoi! si le chant moqueur
D’une sirène est dans mon coeur –
Ô coeur, divin malaise.

Quoi, plus de larmes, ni d’avoir
Personne qui vous plaigne…
Tout bas, comme d’un flanc qui saigne,
Il s’est mis à pleuvoir.

(Paul-Jean Toulet)

Illustration: Frederic Leighton

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NOSTALGIE (La Flûte de Jade)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



NOSTALGIE

Je me rappelle aussi l’heureuse vallée de Kouan,
où les montagnes du Tchrang-ngan se reflètent dans le Met-pet tranquille.
On y récoltait tant de riz, que les alouettes avaient toujours leur part.
L’oiseau Fong-houang vieillissait en paix dans ses grands arbres.
De belles jeunes filles jouaient avec nous parmi ses canneliers.

Déjà, le Fils du Ciel avait honoré de son estime mon modeste pinceau.
Tous mes amis étaient des lettrés illustres.
Nous passions nos soirées en barque,
et nos chants glissaient dans la nuit amoureuse.

(La Flûte de Jade)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poème flou (À une morte) (Francis Carco)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



Poème flou
(À une morte)

Où va la pluie, le vent la mène
En tintant sur le toit
Et je me serrais contre toi,
Pour te cacher ma peine.

Le jardin noir aux arbres nus,
Ta petite lampe en veilleuse
Tes soupirs heureux d’amoureuse
Que sont-ils devenus ?

J’écoute encor tomber la pluie :
Elle n’a plus le même bruit…

(Francis Carco)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La rosée (Abdellatif Laâbi)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



La rosée
ce n’est que de l’eau
mais c’est une eau amoureuse

(Abdellatif Laâbi)

Posted in poésie | Tagué: , , , | 2 Comments »

La flûte (José-Maria de Hérédia)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



Voici le soir. Au ciel passe un vol de pigeons.
Rien ne vaut pour charmer une amoureuse fièvre,
Ô chevrier, le son d’un pipeau sur la lèvre
Qu’accompagne un bruit frais de source entre les joncs.

A l’ombre du platane où nous nous allongeons
L’herbe est plus molle. Laisse, ami, l’errante chèvre,
Sourde aux chevrotements du chevreau qu’elle sèvre,
Escalader la roche et brouter les bourgeons.

Ma flûte, faite avec sept tiges de ciguë
Inégales que joint un peu de cire, aiguë
Ou grave, pleure, chante ou gémit à mon gré.

Viens. Nous t’enseignerons l’art divin du Silène,
Et tes soupirs d’amour, de ce tuyau sacré,
S’envoleront parmi l’harmonieuse haleine.

(José-Maria de Hérédia)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Transparence (Rafael José Diaz)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



Transparence,
tu m’as accueilli là où finissent les couloirs,
dans la dernière pièce, quand
je ne croyais plus arriver. Et j’ai vu
ton visage, je l’ai pris de mes mains
tremblantes. Visage d’air,
confondu avec le visage humain
qui m’attendait, endormi
dans la veille amoureuse, dans cette pièce
étroite qui s’est ouverte comme
des eaux après le désert
pour nous deux….

(Rafael José Diaz)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai poussé les murs de la pluie (Georges Jean)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



J’ai poussé les murs de la pluie
Sur un chemin d’herbes fragiles

J’ai trouvé dans le sable clair
Les pas d’un enfant d’autrefois

J’ai compté des pierres de sang
Dans le sentier des contes bleus

J’ai retrouvé sous les tilleuls
Des étés bruissants d’abeilles

J’ai tenu dans mes mains avides
Les seins tendus de l’aventure

J’ai senti sous mes genoux durs
Le doux pubis d’une amoureuse

J’ai plongé dans l’eau du matin
Pour ouvrir l’aube à mes vertiges

J’ai marché vers d’anciens villages
Où les chats caressaient la nuit

J’ai creusé des couloirs de neige
Sous des masques de pierre noire

J’ai traversé des landes mornes
Avec des fleurs de tragédie

J’ai déchiré des brouillards blancs
Pour serrer des ombres vivantes

J’ai tenté d’atteindre l’espace
Vesr les vagues de l’horizon

J’ai tenu le visage obscur
Qui parle aux portes du miroir

J’ai poussé les murs de la pluie
Pour entendre d’autres paroles.

(Georges Jean)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Un peu de musique (Germain Nouveau)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2016



Une musique amoureuse
Sous les doigts d’un guitariste
S’est éveillée, un peu triste,
Avec la brise peureuse;

Et sous la feuillée ombreuse
Où le jour mourant résiste,
Tourne, se lasse, et persiste
Une valse langoureuse.

On sent, dans l’air qui s’effondre,
Son âme en extase fondre;
– Et parmi la vapeur rose

De la nuit délicieuse
Monte cette blonde chose,
La lune silencieuse.

(Germain Nouveau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :