Arbrealettres

Poésie

Jeux de circonstance (René Purnal)

Posted by arbrealettres sur 9 juin 2016



Jeux de circonstance

Trente-six jours que nous roulons,
Le train concasse un air sans âge,
Beaucoup plus de mouches que d’ombre,
Avons le mal du paysage.

– Pourriez-vous me dire, ma chère,
Où se trouve l’embarcadère
Des objets perdus?

Ah ! la lumière est trop parfaite !
Ah ! tout devient trop difficile !
Que m’importe la vie à naître
Si je n’y puis trouver asile

Pour mes songes qui ne sont plus?

(René Purnal)

Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :