Arbrealettres

Poésie

Archive for 11 juin 2016

Silence ! (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



Silence ! J’enfonce l’épine à ton cœur,
car la rose, la rose
est debout au miroir parmi les ombres, elle saigne !
Elle saignait déjà du temps où nous mêlions le oui et le non
où nous buvions à petites gorgées
parce qu’un verre, jeté de table, tinta :
il annonçait une nuit qui s’enténébra plus longtemps que nous.

(Paul Celan)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Toute la vie (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



femme-aux-cheveux-nuance-de-bleu  [800x600] [800x600]

Toute la vie

Les soleils des demi-sommeils sont bleus comme tes cheveux une heure avant le jour.
Eux aussi poussent vite comme l’herbe sur la tombe d’un oiseau.
Eux aussi sont pris dans notre jeu, joué comme un rêve sur les bateaux des plaisirs.
Aux falaises crayeuses du temps les poignards les rencontrent aussi.

Les soleils des sommeils profonds sont plus bleus: ta boucle ne fut telle qu’une seule fois:
Je m’attardais comme un vent de nuit au sein vénal de ta soeur;
tes cheveux étaient à l’arbre au-dessus de nous, mais tu n’étais pas là.
Nous étions le monde, et tu étais un arbuste devant les porches.

Les soleils de la mort sont blancs comme les cheveux de notre enfant:
hors des hautes eaux il s’éleva quand tu dressas une tente sur la dune.
Les yeux éteints, il brandit sur nous le couteau du bonheur.

(Paul Celan)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La table flotte (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



femme soleil n

La table flotte la nuit dehors, la nuit dedans
et au-dessus de moi m’inondent les drapeaux du peuple
et à côté de moi les hommes rament pour amener les cercueils à terre
Et sous moi s’enciele, s’étoile comme chez moi à la Saint-Jean!

Et je te parcours du regard,
enflammée de soleil ;
pense à ce temps, où la nuit grimpait avec nous sur la montagne
pense à ce temps,
pense que je fus, ce que je suis :
un maître de cachots et de tours,
un souffle dans les ifs, un ivrogne dans la mer,
un mot où tu descends te brûler.

(Paul Celan)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le mot (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



Le mot, pendant que tu fais tomber du sel de la nuit, le regard
cherche à nouveau la galerie du vent :
– une étoile, entre-la,
entre l’étoile dans la nuit.
(- dans la mienne, dans
la mienne.)

(Paul Celan)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des régions les plus lointaines de l’esprit (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



Des régions les plus lointaines de l’esprit
peuvent arriver des mots et des formes,
des images et des gestes,
voilés comme dans un rêve
et comme dans un rêve dévoilés ;
quand ils se rencontrent en pleine course,
et que naît l’étincelle du merveilleux,
[…]
je fixe la clarté nouvelle dans les yeux.

(Paul Celan)


Illustration: Suzanne Clairac

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les soirs se creusent sous ton œil (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



Les soirs se creusent
sous ton œil. Recueillies
avec la lèvre, des syllabes – beau
cercle en silence –
guident l’étoile qui rampe
vers leur centre. La pierre,
autrefois proche des tempes, ici s’ouvre

(Paul Celan)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Soleils-filam (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



Soleils-filaments
au-dessus du désert gris-noir.
Une pensée haute comme un arbre
accroche le son de lumière : il y a
encore des chants à chanter au-delà
des hommes.

(Paul Celan)

Illustration: Joseph Galante

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Décapé (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



 

Décapé par
la brise irradiante
de ton langage
Tout au fond
de la crevasse des temps,
près
de la glace alvéolaire
attend, cristal de souffle,
ton irrévocable témoignage.

(Paul Celan)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avec une clé changeante (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



clé neige

Avec une clé changeante
tu ouvres la maison , dans laquelle
tournoie la neige des choses tues.
Et au gré du sang , qui sourd
des yeux, de la bouche ou de l’oreille,
ta clé change.
Change ta clé, change le mot ,
qui doit suivre le tournoiement des flocons.
Au gré du vent qui te pousse en avant,
s’enroule autour du mot « la neige ».

(Paul Celan)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Temps des péniches (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



Temps des péniches
les transformés à moitié se traînent
jusqu’à l’un des mondes

le déposé, réenclos,
parle sous les fronts de la rive :
de la mort quitte, de dieu
quitte.

Rapatrié dans l’oubli
le parler-hôte de nos
yeux lents

rapatrié syllabe par syllabe, partagé
par les dés aveugles de jour, vers quoi
s’agrippe la main du joueur, grande,
dans le réveil

Et le trop de mes discours :
déposé sur le petit
cristal dans le fardeau de ton silence.

(Paul Celan)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :