Arbrealettres

Poésie

Silence ! (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



Silence ! J’enfonce l’épine à ton cœur,
car la rose, la rose
est debout au miroir parmi les ombres, elle saigne !
Elle saignait déjà du temps où nous mêlions le oui et le non
où nous buvions à petites gorgées
parce qu’un verre, jeté de table, tinta :
il annonçait une nuit qui s’enténébra plus longtemps que nous.

(Paul Celan)

 

 

2 Réponses to “Silence ! (Paul Celan)”

  1. Est-ce qu’une nuit qu’on dit profonde
    peut encore s’approfondir
    jusqu’à devenir un trou noir
    dans lequel l’on disparaît à jamais ?

    • arbrealettres said

      … mais tu connais la théorie des « Trous Noirs » qui effectivement avalent tout même la lumière,
      il se pourrait que ceux-ci soient aussi « Fontaines Blanches » débouchant vers un autre univers
      ou même pourquoi pas le nôtre mais « ailleurs » (dans le Temps ou dans l’Espace)..
      .. Rien ne se perd, rien ne se crée.. tout (nous aussi peut-être 😉 ) se transforme!

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :