Arbrealettres

Poésie

Archive for 13 juin 2016

Hors (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2016


ailleurs

 

Nuit ici
Aube ici

Ombre du bois
Fendant la pierre
incandescente

Désir
D’atteinte

Hors

(François Cheng)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le monde et son mot de passe (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2016



Dis donc ce qui vient de toi.
Dis tout ce qui te soulève
Au-dessus des contingences.
Le monde attend d’être dit,
Et tu ne viens que pour dire.
Ce qui est dit t’est donné:

Le monde et son mot de passe.

(François Cheng)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

L’habitable étincelle (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2016


etincelle

 

Bâtir le royaume à mains nues
Sur les cailloux entrechoqués
De l’habitable étincelle

(François Cheng)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

Coeur (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2016


Gouffre de peur, d’effroi
Abîme de douleur
sans fond le mal
à ciel ouvert
à terre fendre

Au plus fort du carnage
Qui d’autre, jusqu’au cœur
peut le sonder
sinon ce cœur
de chair, de pierre

Nôtre?

(François Cheng)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Pur re-voir (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2016


Le jour donne à vivre
La nuit donne à voir

Tout aller clarté
Tout retour obscur

Obscur sur obscur
La lune en miroir

Il ne nous est vie
Que du pur re-voir

(François Cheng)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Iris (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2016


De quelle éternité
regard
Déjà unique instant

Quelle brise déchirant
le corps
En échos en fragrances

Trop lointaine autre rive
iris
Pur éclat hors d’atteinte

(François Cheng)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’infini (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2016



L’infini n’est autre
Que le sans fin
va-et-vient
Entre ce qui se cherche
Et ce qui se perd
Mille veines ouvertes
d’un cœur l’autre

(François Cheng)

Illustration

Bel article de Lara sur Cheng ici

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Nuit (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2016


etincelle

Vraie Lumière
celle qui jaillit de la Nuit
Vraie Nuit
celle d’où jaillit la Lumière

(François Cheng)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 1 Comment »

Familière, inconnue: toute présence aimée (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2016



 

Nous avons longtemps suivi un sentier tortueux,
Et nous arrivons au sommet de cette colline.
Nous nous donnons au vaste pays qui s’offre.
Très loin, sur l’autre colline, perche un village
Brillant à travers fumées, subite apparition…
Soudain, nous nous écrions: « Mais c’est le nôtre! »

Familière, inconnue: toute présence aimée.

(François Cheng)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’autre royaume n’est point la mort (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2016



Mais l’autre royaume n’est point la mort.
L’autre royaume d’où provient le souffle
N’est-il à la source de celui-ci ?
Celui-ci perdant sa source ne perd-il
Son advenir ? Ne se donne-t-il la mort ?
Re-devenons ce qui surgit du Rien.

Ré-habitons ce qui du Rien advient.

(François Cheng)

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :