Arbrealettres

Poésie

Familière, inconnue: toute présence aimée (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2016



 

Nous avons longtemps suivi un sentier tortueux,
Et nous arrivons au sommet de cette colline.
Nous nous donnons au vaste pays qui s’offre.
Très loin, sur l’autre colline, perche un village
Brillant à travers fumées, subite apparition…
Soudain, nous nous écrions: « Mais c’est le nôtre! »

Familière, inconnue: toute présence aimée.

(François Cheng)

 

2 Réponses vers “Familière, inconnue: toute présence aimée (François Cheng)”

  1. Lara said

    Symbolisme très juste et en même temps surprenant dans sa réalisation

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :