Arbrealettres

Poésie

La traversée (Edwin Muir)

Posted by arbrealettres sur 17 juin 2016



La traversée

Car la perte était alors notre seule joie,
La privation de tout, notre désir exaucé,
Le monde notre propre trésor et notre jouet
Dans le dénuement, net comme feu,

En ces jours-là … comment dire
A quel point nous étions comblés de vie
A satiété comme en une parabole,
Liés ensemble en harmonie, comme des dieux.

(Edwin Muir)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :