Arbrealettres

Poésie

Archive for 18 juin 2016

La femme qui a un gros ventre (Jean L’Anselme)

Posted by arbrealettres sur 18 juin 2016



femme enceinte 69 [800x600]

La femme qui a un gros ventre

Il faisait froid
très froid même
qu’elle avait les cuisses roses
et tout tout sec
et tout frissonnant
comme un poulet qui n’a plus de plumes
et dessus son ventre tout rond
qu’on disait qu’il tenait de la vie en conserve
et les poètes eux parlaient du blé de demain

c’est son blé qui relevait sa robe à fleurs
sur ses cuisses roses
comme aussi font les abat-jour
sur les lampes

(Jean L’Anselme)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La dame aveugle (Max Jacob)

Posted by arbrealettres sur 18 juin 2016



La dame aveugle

La dame aveugle dont les yeux saignent choisit ses mots
Elle ne parle à personne de ses maux
Elle a des cheveux pareils à la mousse
Elle porte des bijoux et des pierreries rousses.
Elle a des cheveux pareils à la mousse
Elle porte des bijoux et des pierreries rousses.
La dame grasse et aveugle dont les yeux saignent
Écrit des lettres polies avec marges et interlignes
Elle prend garde aux plis de sa robe de peluche
Et s’efforce de faire quelque chose de plus
Et si je ne mentionne pas son beau-frère
C’est qu’ici ce jeune homme n’est pas en honneur
Car il s’enivre et fait s’enivrer l’aveugle
Qui rit, qui rit alors et beugle.

(Max Jacob)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Enfants de la haute ville (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 18 juin 2016



John Frederic Lloyd Strevens   (43) [800x600]

Enfants de la haute ville

Enfants de la haute ville
filles des bas quartiers
le dimanche vous promène
dans la rue de la Paix
Le quartier est désert
les magasins fermés
mais sous le ciel gris souris
la ville est un peu verte
derrière les grilles des Tuileries
Et vous dansez sans le savoir
vous dansez en marchant
sur les trottoirs cirés
Et vous lancez la mode
sans même vous en douter
Un manteau de fou rire
sur vos robes imprimées
Et vos robes imprimées
sur le velours potelé
de vos corps amoureux
tout nouveaux tout dorés

Folles enfants de la haute ville
ravissantes filles des bas quartiers
modèles impossibles à copier
cover-girls
colored girls
de la Goutte d’Or ou de Belleville
de Grenelle ou de Bagnolet.

(Jacques Prévert)

Illustration: John Frederic Lloyd Strevens

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Robes de printemps (Jeanne Ramel-Cals)

Posted by arbrealettres sur 18 juin 2016



Robes de printemps

La saison est venue des robes nouvelles,
pour la terre et pour les humains.
Je voudrais une robe verte,
comme les prés qui vont pousser ;
je voudrais une robe à bouquets,
comme les champs qui vont fleurir ;
je voudrais aller à pieds nus, bras nus,
coiffée d’un chapeau fait comme une guirlande,
avec une branche enroulée ;
je voudrais avoir toute la vallée autour de mes hanches,
toutes les lianes des haies autour de ma tête,
et des écharpes de nuées qui flotteraient jusqu’à la lune.

(Jeanne Ramel-Cals)

Illustration: Tamara de Lempicka

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chanson d’automne (Jules Laforgue)

Posted by arbrealettres sur 18 juin 2016



Chanson d’automne

Voici venir l’automne aux averses moroses
Noyant l’été banal béni des amoureux
Qui stupides et lents vont par les chemins creux
Complotant l’héritier de leurs sales névroses.

Adieu lilas, blés d’or, poussière, robes roses.
Dans le spleen désolé des orgues douloureux,
Prés du feu tisonnant aux regrets des jours heureux,
Nous sauvons la tristesse incurable des choses…

Jouir ! Gloire immortelle ! – O temps !
Spleen ! Gloire ! Amour, argent.

Des clairons éclatants,
Des héros nus et beaux
A l’assaut de l’olympe ardent de l’Iliade !
Oh ! Pourquoi suis-je né dans ce siècle si triste,
Pourquoi suis-je ici bas !
L’Univers le sait-il?
Oh ! Si j’avais un but !
Aimer ! Vivre ! Jouir !
Ma vie est-elle un rêve?
J’existe !- Est-ce bien vrai?
Gloire ! Aimer ! Epuiser ma vie unique !

(Jules Laforgue)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »