Arbrealettres

Poésie

Personne ne sait de l’eau (Alfonso Alegre Heitzmann)

Posted by arbrealettres sur 21 juin 2016



Personne ne sait de l’eau, mais sa voix était de l’eau,
eau que personne d’autre ne nommait;
murmure, la nuit, vers où va la soif.
L’eau de personne s’écoule au jardin;
sous ta fenêtre, sa transparence obscure,
bruits du monde, nuit,
offrande de silence venue de rien.
Fenêtre éclairée;
dans l’eau qui s’écoule, sa voix, sa voix muette.
Tu la sens elle est personne,
tu la bois avec tes mains;
sa voix était de l’eau.

(Alfonso Alegre Heitzmann)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :