Arbrealettres

Poésie

JEUNE FILLE (Christiane Barrillon)

Posted by arbrealettres sur 22 juin 2016



JEUNE FILLE,

ma fille,

en fleur sous mon toit de ciel,
par la fenêtre ouverte
le grand air, le soleil
te sucrent, te dorent,
te duvètent, te veloutent,
et je sais que tes rêves
ont déjà pris leur vol…

Le jour passe à grands pas
— je sais à qui tu penses —
et la nuit étoilée
s’écoule en scintillant
sur tes seins et tes hanches…

Berceuse de mes jours,
veilleuse de mes nuits,
lorsque la femme-fruit
t’aura pris corps et âme,
au bras de ton amour
tu quitteras ma branche
et t’en iras riant
dans tes pétales de dents blanches…

Je suis le vent du soir
qui délie l’amarre
de ton bateau
et l’emporte
d’une main forte
au large
au libre cours de l’eau

Les bras de l’aulne se dénouent
et la tête du saule
roule sur mon épaule
cheveux épars
plongés parmi les fleurs
de lune
des nénuphars

Je suis le vent du soir
levant les voiles
sur les flots
déploiement d’ailes
qui s’élancent
roulis de rêves
où se balance
ton âme nue
en son berceau

(Christiane Barrillon)

Illustration: David Brayne

 

Une Réponse to “JEUNE FILLE (Christiane Barrillon)”

  1. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :