Arbrealettres

Poésie

Archive for 24 juin 2016

La mer (Santiago Montobbio)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



La mer est l’horizon des enfants.
Elle habite leur coeur et peut-être elle est leur boussole,
leur rythme, leur pouls. La mer est au bout
de tout ce qui resplendit dans cette vie.
La mer est une enfance. La mer est liberté, musique.
Moi je veux être la mer qui te rencontre et te devine
quand le matin s’éveille et je veux suivre son rythme
en ton âme, comme un enfant
qui à la fin et dans son coeur l’écoute.

(Santiago Montobbio)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

À perte de coeur (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



À perte de coeur

les folies sont des états de grâce

tu émanes
tu irradies
comme un meneur de lune
ton monde n’a pas changé
mais il vibre autrement
cadencé par le silence et l’amour
ouvrant d’autres traces
d’autres gisements
un saisissement en continu
qui se diffuse à travers tes os
la folle folie d’aimer
à perte de coeur

Toutes les folies sont des états de grâce

(Zéno Bianu)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Anne-Louis Girodet

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Désattendre (Adeline Baldacchino)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



Désattendre

Saisi de désir comme on le serait
de froid
quelque chose en nous, de désordonné
qui désempare
nous démembre de l’intérieur
on se tait, dans le noir
l’hiver est brûlant

La nuit est pleine
de fantômes désarticulés
je renonce enfin
au vertige du désir
l’âme anesthésiée
recule tout au fond
d’une armoire sans porte

Je veux la jubilation
mais je trouve ce qui reste
quand elle n’est pas
là quand elle se refuse
au partage indélicat
de l’aube et des rêves
seule, ce qui reste

On écrit comme on fulgure
en étincelles bordées de cris
frappant contre le ciel
qui n’a jamais répondu
creusant les formes de l’absence
répétant des mots vides
leurs discrètes brisures

Demain, sans répit
qui ne vient pas
le sang frappe
il n’y a pas de signe
le temps se démet
se détourne
du corps épuisé

Suffirait-il peut-être
de ne plus rien attendre
et c’est alors que surgirait
ce qui se cache
sous la peau féroce des heures :
leur gloire secrète
gorgée d’invisibles caresses.

(Adeline Baldacchino)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

La mort et le feu (Shuntarô Tanikawa)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



La mort et le feu

Puisqu’il n’y a personne pour mourir à ma place
Il faut que je meure moi-même
Je deviendrai mes propres os
Pas ceux d’une autre
Hélas
Le courant d’une rivière
Le bavardage des gens
La toile d’une araignée
Mouillée de rosée matinale
De tout cela
Je ne pourrai rien emporter
Au moins ma chanson préférée
Ne l’entendront-elles pas
Mes oreilles d’os

(Shuntarô Tanikawa)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu as traversé la mer (Sandra Lillo)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



Tu as traversé la mer
sur les moignons de branches moisies

Il n’y a personne sur la plage
seuls les mouettes le vent

le bouillon de sel
dans tes os

Ton corps quémande sa ration
ton cœur bat empalé sur leur palissade

Tu siffles entre tes cris échoués sur les bancs de sable
l’urgence de vivre

la victoire de ceux morts
aux simulacres du monde

(Sandra Lillo)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Solitudes (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



Une solitude à l’intérieur,
une autre à l’extérieur.

Il est des moments
où les deux solitudes
ne peuvent se toucher.
L’homme se retrouve alors au milieu
comme une porte
inopinément fermée.

Une solitude à l’intérieur.
Une autre à l’extérieur.
Et la porte résonne d’appels.

La plus grande solitude
est à la porte.

***

Una soledad adentro
y otra soledad afuera.

Hay momentos
en que ambas soledades
no pueden tocarse.
Queda entonces el hombre en el medio
como una puerta
inesperadamente cerrada.

Una soledad adentro.
Otra soledad afuera.
Y en la puerta retumban los llamados.

La mayor soledad
está en la puerta.

(Roberto Juarroz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je dis que je ne veux rien faire (Jean-Pierre Georges)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



Je dis que je ne veux rien faire
je m’en vante
que je ne veux pas aimer
travailler décider agir
qu’une vie de lierre de mousse
ou de lichen est mon idéal
quelle prétention que de pauvres
sottises qui contiennent sûrement
à des fins de plausibilité
les traces de microscopiques
parcelles de vérité

(Jean-Pierre Georges)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le train s’est perdu (Abdellatif Laâbi)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



Thomas-le-petit-train-japon  [800x600]

Le train s’est perdu
Il transportait
un poète

(Abdellatif Laâbi)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Regardez le vide (Patrice Delbourg)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



regardez le vide
qui danse sur le fil
de nos vies saltimbanques
la ligne de soif de tant d’iris mortes
nul ne reviendra jamais de cet obscur vertige
regardez la vigie mascarade
qui gigote sous le film
de nos mémoires anthropophages
nul ne pourra
longtemps encore se tenir debout
arc-bouté contre le tsunami de l’enfance

(Patrice Delbourg)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Salamandre (Daniel Lander)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



Salamandre

J’aimerais être salamandre
au moins quelques instants par jeu
pour pouvoir sans devenir cendre
comme elle triomphe du feu.

(Daniel Lander)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :