Arbrealettres

Poésie

Fragment (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2016


 

La fenêtre donne
sur la perspective dorée
où vont des voitures
à cochers silencieux.
Une épaisse chevelure
jusqu’aux hanches se tord
le corps qui la possède
de ses yeux grands ouverts
contemple
l’esprit perdu
ce fragment du monde
pour un temps offert.

(Jean Follain)

Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :