Arbrealettres

Poésie

Archive for 28 juin 2016

Pendant des années j’ai creusé la terre (Muso Soseki)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



 

 Estampes   (23) [1280x768]

Pendant des années j’ai creusé la terre,
Afin d’y découvrir le ciel bleu.
Ainsi, je m’entravais toujours davantage,
Lorsqu’une nuit, je fis jaillir en l’air
Et les pierres, et les tuiles !
Sans aucune difficulté j’ai brisé l’os du vide.

[…]

La montagne verte se change bien des fois en montagne jaune.
Je ne suis nullement préoccupé par les troubles mondains.
Si l’on a de la poussière dans les yeux,
Les trois mondes sont étroits.
Si l’on n’a pas d’affaire en esprit,
Même le divan est vaste.

(Muso Soseki)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Le bambou (Muso Soseki)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



Le bambou ! il a l’esprit vide.
J’en fais mon ami.
L’eau ! Elle a bien une nature pure.
J’en fais mon maître.

Sans apporter de poussières les pics et sommets se dressent.
Sans aucune goutte d’eau, les ruisseaux et torrents coulent.
De temps en temps dans la brise au clair de lune,
L’homme de « Ceci »
Fait un jeu de « Ceci ».

[…]

(Muso Soseki)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il n’y a pas de séparation (Muso Soseki)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



Max Mitenkov  d07112

Il n’y a pas de séparation dans le Monde Réel et Pur.
Pourquoi faudrait-il attendre un autre moment pour une seconde rencontre ?

(Muso Soseki)

Illustration: Max Mitenkov

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le soleil (Muso Soseki)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



Le soleil est clair à minuit!

(Muso Soseki)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Courbettes et risettes (Natsume Sôseki)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



estampe 4

Courbettes et risettes
Du chignon
Glisse un grêlon.

(Natsume Sôseki)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Énorme (Soseki Natsume)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



Énorme,
il montre son cul rond,
le potiron.

(Soseki Natsume)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , | 1 Comment »

Mort (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



Mort

Je ne l’adore ni ne l’interroge. Je ne la maudis pas.
Elle n’est ni un but, ni un interdit ;
ni un secours, ni une justification, ni une gloire,
ni un désir, ni un obstacle, ni un flambeau,
ni un mirage, ni une larve.

Elle ne me console pas et ne me fait pas vivre.
Elle ne m’empêche pas de vivre.
Je ne m’abîme pas en elle, ou devant elle ou par elle.
[…]
Elle a quelque chose de très pur.
Elle est tranquille, mais elle vibre peu
et son mouvement, qui se garde une certaine souplesse,
n’est perceptible que de moi seul.

Elle est lumineuse

(Jean Tortel)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au fond, tout ce que j’écris (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



Au fond, tout ce que j’écris,
c’est dans le but de n’avoir, un jour,
plus rien à écrire.
Ne plus être embarrassé par le souci,
l’inquiétude d’avoir à écrire
et me reposer dans le calme,
ou une espèce de joie

(Jean Tortel)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ignore (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



J’ignore ; j’ignore tout d’un homme perdu
dans le soleil révélé de sa mort.
Seul, inconnu de tous, dans une lumière étrange.
J’ignore qui sera celui-là
dont le regard ne sera plus compréhensible,
le même et un autre que celui qui écrit à présent :
je n’ai pas peur de finir

Je vacille pendant que la phrase qui nomme la Mort
découvre en même temps l’impossibilité de la nommer.
La Mort est là où le langage est impossible.

Alors : je parle d’elle,
mais je n’en parle pas,
puisque je parle.

C’est à l’instant de cette constatation
que je découvre le poème.
Il était sous le drap.

(Jean Tortel)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il était seul (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



Il était seul
nul ne venait par là.
Aux heures de l’éblouissement

(Jean Tortel)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »