Arbrealettres

Poésie

J’ignore (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



J’ignore ; j’ignore tout d’un homme perdu
dans le soleil révélé de sa mort.
Seul, inconnu de tous, dans une lumière étrange.
J’ignore qui sera celui-là
dont le regard ne sera plus compréhensible,
le même et un autre que celui qui écrit à présent :
je n’ai pas peur de finir

Je vacille pendant que la phrase qui nomme la Mort
découvre en même temps l’impossibilité de la nommer.
La Mort est là où le langage est impossible.

Alors : je parle d’elle,
mais je n’en parle pas,
puisque je parle.

C’est à l’instant de cette constatation
que je découvre le poème.
Il était sous le drap.

(Jean Tortel)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :