Arbrealettres

Poésie

Mort (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2016



Mort

Je ne l’adore ni ne l’interroge. Je ne la maudis pas.
Elle n’est ni un but, ni un interdit ;
ni un secours, ni une justification, ni une gloire,
ni un désir, ni un obstacle, ni un flambeau,
ni un mirage, ni une larve.

Elle ne me console pas et ne me fait pas vivre.
Elle ne m’empêche pas de vivre.
Je ne m’abîme pas en elle, ou devant elle ou par elle.
[…]
Elle a quelque chose de très pur.
Elle est tranquille, mais elle vibre peu
et son mouvement, qui se garde une certaine souplesse,
n’est perceptible que de moi seul.

Elle est lumineuse

(Jean Tortel)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :