Arbrealettres

Poésie

Archive for 1 juillet 2016

L’aube (Jean-Pierre Abraham)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2016



L’aube.
Moi j’avais cette seule immense envie
dans tous les jours aventureux:
parler d’une perle
un point c’est tout.

(Jean-Pierre Abraham)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Elle qui n’a pas les mots (Joël Vernet)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2016



Elle qui n’a pas les mots

Elle marchait dans le silence comme une reine sur les eaux.
Les sages sont ainsi : souvent, ils n’ont plus les mots,
plus aucun mot dans la bouche pour dire la démesure du monde.

La réponse est parfois sous la moindre touffe d’herbe.
Mis elle n’est pas plus dans la lumière que font les arbres
que dans le silence de Dieu, le vol des oiseaux.

Même les ciels d’exception ne nous délivrent pas les mots
en mesure de nous sauver, de panser notre âme blessée.

Vivre, c’est creuser en vain la terre d’attente
dont le lit serait l’espérance invisible.

Vivre, c’est voir,
c’est éprouver chaque instant de pulsation terrestre.

La fenêtre basse de la ferme sur laquelle elle posait le journal, ses lunettes,
par laquelle scrutait son beau visage recouvert de cheveux longs d’indienne.
Je l’apercevais souvent de profil dans un étroit miroir crocheté au mur.
La cour, la prairie et le ciel venaient s’asseoir sur la vitre.

[…]

Tout est silencieux dans le paysage.
Sauf mon cœur.

Notre cœur est une petite machine bruissante qui chante ou murmure.
Notre vie est accrochée à lui comme le lierre au muret.
Si une seule pierre se détache, tout l’ensemble s’effondre.

Notre cœur chantonne toujours un souvenir, un espoir une aventure.
Notre cœur est le cœur du poème qui s’en va, là-bas, dans la forêt
où elle dût si souvent courir, enfant,
après les bêtes rendues folles par le printemps qui ouvrait en grand les étables.

(Joël Vernet)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

 

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Reine des prés (Nicole Drano Stamberg)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2016



Unicode

 

Reine des prés

Une reine des prés
Dans les mains

Courir à l’aube dans les herbes
Alors la journée entière devient folle !

L’air est pur à couper le souffle
Il foudroie.

Ne pas savoir que c’est elle
Qui nous traverse

Grave
Et pourtant légère passe la vie.

(Nicole Drano Stamberg)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’herbe prend feu (Nicole Drano Stamberg)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2016



L’herbe prend feu

Aujourd’hui j’ai trop crié ( les ronces, les dures herbes sèches,
Enchevêtrements depuis tant d’années.)
J’ai repris les brouillons,
« Au feu ! »

Je vais reprendre un
Ou deux brouillons. Les autres mots brûleront
Avec la poignée de tiges mortes qui m’a tant
Aidée l’an dernier.

Rien n’est à imaginer avec l’allumette
Qui craque. Les brouillons et l’herbe prennent feu.
Le difficile est la violence de la flamme.
La lèpre des braises qui rongent la vie.

(Nicole Drano Stamberg)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Notre nom est une île (Jeanne Benameur)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2016



Notre nom est une île

Où boire l’eau ?
Où le troupeau ?

Le berger dort, quelque part enfoui. Sous sa vaste
pèlerine il n’y a plus place que pour lui.
Il serre l’étoffe rêche contre ses genoux.
Il a froid.

Vient le jour où le chien s’en va seul sur la route.

(Jeanne Benameur)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration: Castanheira Amilcar

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’unité ou la déchirure (Françoise Hàn)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2016



L’unité ou la déchirure

Dans l’opaque
il y a aussi des paroles intelligibles
des cristaux des sonnailles
des équations pareilles à des lingots d’or
justes et pleines
et tout brille à l’intérieur
des tourbillons de mondes non déployés
des myriades de tintements
serrés l’un contre l’autre

(Françoise Hàn)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le bruissement des arbres dans les pages (Gilles Baudry)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2016



Le bruissement des arbres dans les pages

Observé à genoux
une coccinelle
escalader une tige

si nous étions vraiment humbles
un seul brin d’herbe suffirait
à nous faire de l’ombre

(Gilles Baudry)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lettres à la bien-aimée (Thierry Metz)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2016



 Sue Reed  man-on-fire_510 [800x600]

Lettres à la bien-aimée

T’écrire
mène souvent à l’enfant,
à sa tombe, à des pierres, …

Je parle d’une mort
qui n’est pas la nôtre,
mais d’un bûcher au bord d’un fleuve.

Et nous devons rester là
avec tout ce qui nous entoure.
L’homme et l’oiseau.
Comme si de rien n’était.

Mais quand un être meurt
rien ne brûle tant
que son dieu intérieur, à lui.
Rien ne l’épargne.

Nous, nous sommes
où il s’efface
parmi les objets
derrière son visage.

(Thierry Metz)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration: Sue Reed

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le poème oublié (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2016



Hiroshimajpg [800x600]

Le poème oublié

Le poème avait été oublié dans la cave
et la ville était déserte et désordonnée
comme un cauchemar

L’imprimeur avait fui la catastrophe
qui descendait du ciel
C’était dans une ville ancestrale
et dans la cave de l’imprimeur languissait
le plus beau poème du monde

Le poète l’avait écrit et l’avait oublié
peut-être est-il mort sous un arbre
qui ne comprend pas
Le typographe l’avait composé et oublié
car la vie était trop sonore
comme un coup de canon

(Guy Lévis Mano)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Genèse (Joël Baudry)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2016



Genèse

La ressemblance est profonde
entre l’herbe et la pierre
sur elles le temps est silencieux,
la mort est vécue et n’existe plus
c’est dans ce rythme que je veux habiter
— mort vécue cent fois ou mort oubliée.

La confiance de l’écriture
justement soudée au souffle des éléments.
Chercher les unités les aimer
bâtir une fierté pour être plus encore
dans le balancement rituel des choses de ce monde.

La ressemblance est complète entre l’herbe et la pierre
mais l’herbe est de mon allure d’homme
la pierre m’échappe encore
— le noyau en moi est imparfaitement immobile.
Quête.
La pierre m’échappe encore.

Qui chevauche le grand voyage
apprend l’immobilité devant la pierre
le signe y existe obligatoirement
qu’importe quoi/qui l’a tracé
qu’importe qu’il y ait eu main d’homme,
le signe existe contemplation.

Cette genèse n’est pas celle de la pierre
la pierre se fiche des six jours et du repos
elle est le magma du dessus
et du dedans elle est l’absence idéale.
Je compte les jours ma marche a besoin du repos
j’existe tellement que je puis m’anéantir.

Dans l’écriture je m’absente.
La grâce des pierres gravées
nourrit le meilleur en nous.

(Joël Baudry)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :