Arbrealettres

Poésie

Lettres à la bien-aimée (Thierry Metz)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2016



 Sue Reed  man-on-fire_510 [800x600]

Lettres à la bien-aimée

T’écrire
mène souvent à l’enfant,
à sa tombe, à des pierres, …

Je parle d’une mort
qui n’est pas la nôtre,
mais d’un bûcher au bord d’un fleuve.

Et nous devons rester là
avec tout ce qui nous entoure.
L’homme et l’oiseau.
Comme si de rien n’était.

Mais quand un être meurt
rien ne brûle tant
que son dieu intérieur, à lui.
Rien ne l’épargne.

Nous, nous sommes
où il s’efface
parmi les objets
derrière son visage.

(Thierry Metz)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration: Sue Reed

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :